Ôde aux copines de ma vie

Il y a Dorothée que je viens d’avoir au téléphone. Elle est à Lausanne et gère l’organisation des funérailles de sa mère qui ont lieu demain. Il y a cinq ans, elle a perdu sa fille. Elle gère de main de maître sa famille et s’occupe de ses trois autres enfants avec un amour débordant. Et elle bosse, accessoirement.

Il y a Charlotte qui a failli perdre la vie en accouchant de ses jumeaux, arrivés après trois boys. Elle est instit’, de celle dont on rêverait pour ses propres enfants. Elle accompagne son mari dans chacun de ses rêves même si ça signifie un déménagement à chaque fois.

Il y a Valérie qui fait face à un cancer du sein, la variante la plus agressive, avec trois petits choux, un mari qui nage dans le boulot et des au-pairs qui lui claquent entre les doigts. Et quand tu l’appelles, elle te demande d’abord de tes nouvelles.

Il y a Clémentine qui revient avec son mari et ses quatre filles de huit mois en camping-car sur la route de la soie et qui accepte en rentrant de freiner sa brillante carrière scientifique pour laisser un peu de latitude à son mari dans son job, juste retour pour toutes les fois où il l’a suivie.

Il y a Marguerite qui après 9 fausse-couches vit pleinement chaque étape de la vie de son petit Joseph et trouve une énergie intarissable pour faire vivre le domaine culturel dont elle s’occupe.

Et il y a Zita, Stephania, Olivia, Anne-Claire, Sylvie, Alex, Anne, Sixtine, Camille, Sabine, Caroline…

Et toutes celles qui, sans vivre une épreuve particulière, se donnent chaque jour à leurs enfants, leurs mecs, leurs jobs, leurs rêves, leurs projets, leurs linges, leurs courses, leurs 1000 to-dos. Celles qui avancent debout, l’amour des leurs chevillés au cœur, parfois ballottées par les vents de la vie. Ces warriors du quotidien qui n’auront jamais une plaque à leur nom mais qui façonnent les hommes et les femmes de demain et font de leur mieux. Ces femmes m’inspirent par leur force, leur résilience, leur créativité, leur amour, leur humour, leurs attentions aux autres, leur foi, leur intelligence, leur pouvoir, leur sexyness, leur vulnérabilité… Et me rappellent que chacune d’entre elles est un cadeau pour moi et pour ceux qu’elles côtoient.

Alors, merci les meufs ! Vous déchirez grave ! Je vous kiffe, je vous aime, je vous admire.

Les copines c’est la vie !

#forcedecopines #copinespower

2 Comments

  • Camille
    Camille 6. juillet 2019 (14:31)

    Très bel article qui m’a beaucoup ému…Merci Amélie pour ce beau message!

    • Avatar
      Amélie 13. juillet 2019 (15:37)

      Avec plaisir, ma belle! Merci à toi d’être une source d’inspiration!